La technique de marche nordique n'est pas compliquée, mais afin de respecter les bienfaits de l'activité et l'efficacité du geste, il convient de bien acquérir la technique de base pour ne pas avoir l'air de promener ses bâtons comme le font les randonneurs classiques.

2 moyens mnémotechniques existent

En anglais

An up right position : le buste se tient droit, la tête est haute, le regard au loin 
Long arm : bras tendu permet un axe de rotation optimum de l'épaule 
Flat pole: Bâtons obliques et orientés vers l'arrière, prêt à la poussée 
Adapted steps : la foulée est optimisée et synchronisée avec l'ampleur des épaules 

En français

Optimisation de la foulée en fonction de l'ampleur du mouvement d'épaule 
Tenue du corps redressée permet une bonne position de l'axe bassin/épaule 
Ouverture des mains pour pouvoir pousser loin derrière et lâcher la poignée 
Position des bâtons avec un angle de 60° par rapport au sol 



Ces 2 techniques visent à reprendre les éléments essentiel pour utiliser au maximum tous les bénéfices de l'utilisation des bâtons. Mais rien ne vaut la pratique. Pour être à l'aise avec l'outils il convient de faire entre 5 et 10 séances et le mieux c'est de les faire avec un professionnel qui pourra corriger votre geste.

Il faut savoir qu'en marchant avec des bâtons, que l'on utulise en propulsion, on passe de la bipedie à la qudripedie, avec tous les avantages (et certains inconvenients) que cela comporte :

  • un meilleur équilibre
  • une force supplémentaire dans le déplacement (bras et jambes)
  • répartition du poids du corps sur 4 points au lieu de 2
  • moins de fatigue sur le jambes mais plus sur les bras

Les éléments les plus importants pour la marche sont :

- L'amplitude donnée aux mouvement de bras. C'est l'amplitude des bras qui va vous donner l'amplitude de votre foulée. Une grande amplitude de bras détend les tensions sur les cervicales et économise votre fatigue.                                                               - Avoir le dos et la tête droite permet de soulager la ceinture pelvienne et la ceinture scapulaire.                                                                                                             - Avoir les bras tendus et les mains ouvertes lors de la poussée sont les garanties optimiser sa propulsion.

  Et voilà le résultat....