Les bâtons : à utiliser par paire

De préférence en un élément (monobrin), il est en fibre de carbone et de verre et offre une très grande robustesse. La grande spécificité des bâtons de marche nordique est qu’ils plient mais ne cassent pas. Ils absorbent les vibrations engendrées par les chocs et fournissent un renvoi dynamique lors de la battue de la main vers l’arrière. Le % de carbone sera dépendant de votre taille, de votre poids. Un bon bâton devra avoir au moins 50% de carbone dans sa composition.

Le % de carbone vous donne une indication, sur la réponse du bâton lorsqu’il est soumis à une pression, et sur la légèreté du brin. A l’usage plus il y a de carbone, plus le bâton est léger mais plus il est fragile aux chocs.

Pour la taille des bâtons vous trouverez une multitude de manière de calculer la bonne taille : hauteur de main avec le coude à 90°, la hauteur du nombril + 5cm, la taille multipliée par 0.7, par 0.66… etc

J’utilise la méthode suivante pour calculer la longueur des bâtons :il suffit de multiplier le chiffre de votre taille en centimètre par l'indice 0,67 et arrondir au multiple de 5 supérieur.

Il n’est pas utile d’acheter un bâtons trop rapidement, essayez plusieurs marques, plusieurs taille. Plus on acquiert de la technique plus on aura tendance à prendre des bâtons plus grands, qui donnent plus de rendement en poussée.

Les tailles les plus utilisées sont 105, 110, 115, 120 sur une base de 10 paires la répartition est la suivante

105 cm

110cm

115 cm

120 cm

1

4

4

1

Les marques : TSL (France) ; Gatel (Italie) ;Swix (Suède) ; Excel (Finlande à mis au point mes premier bâtons de NM) ; Leki (Allemagne) ; KV+ (Suisse) ; One way (Finlande). Mes préférences par rapport à toutes marques vont vers : KV+ , Leki , et One way

Les poignées ergonomiques :
La poignée caoutchouc : très sûre et adhérente, une forte sudation combinée à des efforts longs peut entraîner des ampoules.

La poignée en mousse : légère et confortable, elle tend à se déformer à long terme.

La poignée en liège : mêmes qualités que la mousse, mais plus solide. Agréable au toucher, mais s’imprègne très facilement d’odeur de transpiration, et difficilement lavable

La poignée mixte : mélange de liège et de caoutchouc. Le nec plus ultra en rapport confort / longévité, mais prix élevé.

De toute façon la poignée n’est pas un élément prépondérant du bâton puisqu’on ne prend jamais la poignée à pleine main.

La dragonne ou gantelet :

Elle ne doit pas cisailler la main lors de la propulsion arrière et surtout doit assurer une parfaite répartition des charges avec la main et le poignet. La dragonne spécifique à la marche nordique, appelée gantelet, offre le meilleur ratio confort / efficacité. C’est l’élément clef dans le matériel (avec le poids du bâton). A l’usage les gantelets amovibles offre un confort d’utilisation et une facilité de réglage, qui est très apprécié car on se libère facilement les mains (pour les exercices, pour boire, se moucher etc…).

Le gantelet doit enserrer le pouce séparément du reste de la main.Pour avoir testé plusieurs marques et modèles, seuls les gantelets enveloppants permettent de réaliser un mouvement complet sans crispation et donc de monopoliser la majorité des muscles, ce qui n’est effectif que si vous ne serrez pas vos bâtons. 

La pointe du bâton :
Elle est en acier spécialement résistant (carbure de tungstène). Le bâton de marche nordique possède un capuchon en caoutchouc spécial pour la marche sur l’asphalte (pad). Ce support améliore la tenue et absorbe les chocs. Il doit être très résistant et pas trop cher car les pertes sont fréquentes.

Les chaussures :
Une paire de chaussures à tige basse assurant un bon confort vous sera nécessaire. Privilégiez une chaussure qui sera confortable durant tout le déroulé du pied.En fonction du terrain et de vos habitudes de pratique vous pourrez opter pour des chaussures aérées ou bien imperméables et respirantes.

Le cramponnage de la semelle est à choisir en fonction de votre terrain de pratique principal, des crampons largement marqués pour des sorties tout terrain pour privilégier l'accroche ou bien des crampons moins sculptés pour un usage en ville ou en parc pour privilégier confort et adhérence.

L'habillement :

Un pantalon léger en toile ou un collant de course                                                   Un tee-shirt technique respirant.
Un porte-bidon pour transporter une bouteille d'eau, barres énergétiques,                  Un coupe-vent en cas de pluie et pour se couvrir pour les étirements

En hiver, une paire de gants, un bonnet, une polaire et une veste imperméable et respirante.

Il n’est pas nécessaire de trop se couvrir, il fait vite chaud lorsqu’on marche